Loto provençal

Ce n’est pas moins de 500 personnes qui ont répondu présentes pour le traditionnel loto provençal organisé par Li Vihado et le comité des fêtes!
Des tables avaient déjà été ajoutées au vu du succès rencontré l’an passé, mais ce ne fût pas suffisant; d’autres tables ont dû être installées dans les rares espaces encore disponibles de la salle des fêtes.

Ce fût sans conteste une excellente soirée, magnifiquement animée par le groupe le Condor que l’on retrouvera au village lors des fêtes de la Saint-Symphorien (août 2009).

Martine Pancin et Pierre Pancin, respectivement présidente de Li Vihado et président du comité des fêtes, peuvent être félicités pour cette superbe soirée qui résulte d’une belle organisation et d’un parfait management de leurs troupes ! (toujours motivées!)

Accéder aux photos de la soirée.

Publicités

Halloween 2008

Malgré la pluie battante, les enfants furent encore plus nombreux cette année à arpenter les ruelles en quête de confiseries!

Comme vous le verrez, les commerçants ont bien joué le jeu en décorant leur vitrine avec des citrouilles, toiles d’araignées ou fantômes, attendant d’un pied ferme les petits monstres, un panier de bonbons sur le comptoir!

Nous les en remercions ainsi que tous les foyers qui s’étaient préparés à accueillir tous ces enfants qui, en se croisant dans les rues, s’échangeaient les bonnes addresses!
Les sorcières et fantômes (mais aussi les parents accompagnateurs), se sont vraiment bien amusés, même avec un parapluie à la main!

Envoyez nous les photos de vos enfants déguisés pour grossir ce diaporama!

Photos: Aurélie Chomette (Journal d’Eyragues)

Saint-Symphorien par Nelly Bouchet

Les fêtes sont maintenant derrière nous.
Comme on ne se lasse pas de les revoir, voici d’autres photos prises par Nelly Bouchet.

Suivez ces liens pour y accéder à ses photos de la Saint Symphorien:

Lien n°1
Lien n°2

Photo Nelly Bouchet

Saint-Symphorien – 3 dernières journées

La foule était si importante lundi soir que les gardians ont presque eu du mal à s’y frayer un chemin au trait de départ du concours d’atrapaire!
La victoire revient aux atrapaire eyraguais qui ont bloqué la bête à corne sur une très courte distance, notamment devant le bar l’abrivado.
Mardi, après l’encierro animée par l’excellentissime pena la Vidourlenque et l’aïoli organisée par le RCE, les jeunes du village sont allés récolter quelques bleus et faire le plein d’adrénaline aux arènes à l’occasion du taureau piscine organisé par les Barjots! (photo ci-contre)

Mercredi, l’abrivado longue qui prenait sont départ au centre équestre la Pantaïado et qui était composée de chevaux, taureaux, charrettes, vélos, courreurs et un véhicule d’époque (seul véhicule à moteur autorisé), a été suivi d’un apéritif concert animé par le groupe Namas Pamous dont les talents de musiciens et d’animateurs ne sont plus à prouver.

Ces belles fêtes, accompagnées par le soleil et la chaleur, se sont clôturées avec l’orchestre « Tenue de soirée » qui a fait l’unanimité auprès du public.

Voir les photos de ces trois journées.

Saint-Symphorien – 31ème Corne d’or

Un temps superbe et deux pleins pour les deux journées ont fait que notre XXXIème trophée a connu un franc succès.
Pierre Pancin le présida avec sa compétence habituelle. Huit raseteurs étaient engagés: Loïc Auzolle, Jérémy Lafare, Damien Martin-Cocher, Gaëtan Martinez, Romain Mascarin, Mickaël Matray, Julien Ouffe et Benjamin Villard aidés de Dengerma, Garrido, Fouque, Patou et Zerti. Alexandre Gleize et Fabien Bouchet, blessés, faisaient partie du public.
La capelado était préparée par la pena du Grès, les jeunes cavaliers de le Pantaiado – Claude Melchior en tête – et nos Arlésiennes.
Seul le remuant et redouté MATUTE de Saint- Antoine – qui rattrapa dangereusement Villard à la planche – ressortit du premier concours composé de TABARLY (Bon), RUBIS (lou Pantai), VANNIER (Fabre-Mailhan), QUIHOUS (Guillierme), SAINT-GILLOIS (les Baumelles) et CHAMBORD (Ribaud). A la rentrée de ce dernier les hommes se classaient comme suit: Auzolle 20 pt, Ouffe 18, Mascarin 15, Matray 13, Martin-Cocher 9, Villard 5…
La finale fut d’une autre facture car après un vaillant PROTIS (Navarro) et un sérieux ACACIA (Cuillé), GITAN de Mermoux, LANCIER de Lautier et MARCELLIN du Joncas élevèrent sérieusement le niveau.
BASTIDON (Lagarde) et PAVOUN (Saint-Pierre) terminèrent plaisamment.
Au 6ème, tout pouvait encore basculer, Ouffe totalisant 31 pt, Auzolle 30 et Mascarin 25, mais c’est Julien qui creusa l’écart.
Pour la remise des prix en piste, le maître de cérémonie Maurice Revel réglait les évolutions de la Gardounenco suivi des gardians de Chapelle-Brugeas, de notre porte-drapeau Gilbert Mistral, des enfants et des Arlésiennes locales.
En présence de M. le maire Max Gilles les lauréats étaient appelés:
– 1er: Ouffe, 37 pt.
– 2ème: Auzolle, 32.
– 3ème: Mascarin, 29.
Le meilleur cocardier fut sans contestation MARCELLIN du Joncas (mais GITAN ne devait pas être loin).
La remise des prix n’était pas terminée car le CTPR La Bourgine tenait à honorer un ancien raseteur fidèle à notre piste en la personne de Stéphane Sanchez. Après son panégyrique prononcé par Pierre Pancin, c’est l’ancien président Léonard qui lui remit un cadeau souvenir.
La Coupo Santo clôturait cette Corne d’Or pour que vive la XXXIIème.

René TROUILLET

Voir le diaporama de la Corne d’or 2008

Saint-Symphorien – dimanche matin

Elles se sont levées de très bonne heure nos Arlésiennes afin que leur costume et leur coiffure soit parfaite pour le défilé qui précédait le concours de manade.
Tous les regards se tournent vers elles et on les remercie de leur passion et de leur patience qui contribue à perpétuer la tradition du costume provençal.

Bien que les taureaux aient été maintenues derrière les chevaux par les manades Chapelle, Aubanel et Agu, c’est la manade Vellas à la tenue et au parcours sans faute que revient la victoire de ce concours.
C’est avec les petits de la Pantaïado menés par notre ami Tiche (alias Claude Melquior), que les taureaux auront choisi de se faire la belle, aidés par quelques atrapaire en herbe!
Merci à eux pour le très beaux spectacle et pour leurs demi-tours en abrivado au carrefour devant chez point-fleurs.

Voir les photos de la matinée

La Saint-Symphorien sous l’objectif de Nelly

Les photos prises lors des fêtes de la Saint Symphorien sont si nombreuses qu’à moins de vous cacher, vous êtes forcément sur l’un des clichés!…Si vous étiez là bien sûr.

Ceux qui étaient absents ou bien qui n’habitent plus la commune pourront voir les différentes festivités dans leurs moindres détails!

Voici les photos prises par Nelly Bouchet, photographe au journal la Provence.